A découvrir...

Promenez vous dans le village et dans la région à la découverte de rues, de paysages, de monuments, de curiosités et bien d'autres...

Cette liste n'est pas exhaustive, si vous connaissez un lieu, une curiosité, une animation etc. que vous avez apprécié et que vous souhaitez voir indiqué(e) ici, contactez nous !



A découvrir dans le village
A découvrir dans les environs
A découvrir dans le département



--> Dans le village


Les ruelles et les maisons en pierre




L'église du village




Le marché des producteurs de pays

Le marché de pays sera à Cornus le 14 juillet, le 5 et le 18 août 2008.

^ Haut ^




--> Dans les environs


La tour des Aiguillons




Le Causse du Larzac

Le Causse du Larzac est un endroit magique, unique. Sur cette île suspendue dans le bleu du ciel, le temps semble s'arrêter.[...]

Le Larzac a toujours été un lieu de passage, depuis les antiques drailles des transhumances aux voies romaines et toutes royales.
L'homme a écrit une partie de son histoire grâce au seul matériau disponible à profusion sur ces humbles plateaux : la pierre. Au fil des kilomètres, le grand livre des Causses vous ouvre ces pages, illustrées de dolmens, de places templières et hospitalières : St Eulalie de Cernon, La Couvertoirade, La Cavalerie, le Viala du Pas de Jaux.

Admirez l'architecture des fermes et des hameaux, en arcs subtils et voûtes cambrées, les toits de lauze calcaires prêts à recueillir la moindre goutte de pluie. Vous découvrirez des paysages marqués par des millénaires de pastoralisme.

Contraste saisissant avec la sécheresse du plateau, les vallées du Cernon et de la Sorgue vous offriront un havre de bonheur, ponctué de charmants villages : la Bastide-Pradines, Cornus, Fondamente, Latour-sur-Sorgues et son château, et non loin de là, St Jean d'Alcas.

Quel que soit le but de votre visite, n'hésitez pas à vous perdre sur ce Larzac âre et sauvage, l'immensité de ce lieu vous aidera à vous retrouver.

Pour plus d'informations, visitez le site du Parc naturel régional des Grands Causses : http://www.parc-grands-causses.fr

Informations tirées du guide de découverte "Le parc Naturel Régional des grand Causses, un petit coin de paradis".
Edité par le Parc régional naturel des Grands Causses.




Le plateau du Guilhaumard

L'histoire des causses commence, il y a 240 millions d'années par l'arrivée de la mer sur la région. Le plateau du Guilhaumard fait alors partie d'une zone peu profonde comprenant vasières, lagons, îles et même barrières de récifs. La masse des Causses émèrge définitivement à la fin du Jurassique (130 millions d'années avant J.-C.). Les marnes noires (roches argileuses) sont riches en animaux fossilisés.
Entre la fin de l'ère secondaire et de l'ère tertiaire, des plissements provoquent l'apparition de grandes failles qui modifient la région des Grands Causses. L'érosion par l'eau façonne le calcaire pour construire petit à petit le relief karstique si particulier aux Grands Causses.
Le long du chemin, vous pouvez rencontrer des traces de cette érosion sous la forme de chaos ruiniformes, d'avens (trou, gouffre réultant de l'érosion du calcaire par l'eau) ou de grottes, de dolomites (roches calcaires riches en magnésium) ou de sables.

Dans le Paléolitique, il y a près de 40 000 ans, la présence de l'homme a été observée avec plus ou moins de régularité.
Le département de l'Aveyron est le plus riche de France par le nombre de dolmens érigés par les civilisations pastorales. Le canton de Cornus en possède plusieurs exemples, facilement localisables lorsqu'on prend le temps de décrypter les cartes.
Le Canton de Cornus abritait des activités industrielles florissantes liées à la présence de la Sorgues et du Boras. Puis, le plateau du Guilhaumard a connu un important exode au 20ème siècle.

L'architecture constitue un des intérêts du Plateau du Guilhaumard, déjà si remarquable par ses paysage, par son archéologie et par ses richesses naturelles.
Les hommes se sont parfaitement habitués aux particularités locales, ce qui est notamment visible dans l'architecture. Le matériau principalement utilisé est la pierre, qui compense le manque de bois.
Royaume des brebis, la région des causses possède de nombreuses bergeries (jasses) destinées à abriter les troupeaux sur les parcours pendant les nuits ou lors des intempéries.

La flore des causses se démarque nettement de celle des régions voisines par sa diversité et sa complexité. La flore est influencée par la roche calcaire et les conditions climatiques si particulières sur les causses.
Les pelouses sèches sont le siège d’une exceptionnelle diversité avec 1850 espèces de plantes aux multiples couleurs, dont de nombreuses espèces rares ou qui ne poussent que dans cette région. On trouve également de nombreuses plantes protégées par la loi de protection de la nature.
Le sentier traverse aussi la vallée de la Sorgues, milieu plus humide, mais à la végétation tout aussi diversifiée, avec de nombreuses orchidées comme la limodore à feuilles avortées au violet envoûtant.

Les pelouses du plateau regroupent moins d’espcèces d’oiseaux que les forêts, mais elles attirent des oiseaux considérés comme rares, tels que le pipit rousseline, l’alouette calandrelle, le traquet oreillard ou le bruant fou… En regardant haut dans le ciel, vous y verrez le circaète jean-le-blanc, grand rapace aux ailes longues et larges…
Les papillons sont également très présents le long du sentier du Guilhaumard.
Les points d’eau appellés « lavognes » constituent de veritables oasis permettant le développement d’amphibiens, d’insectes…

Pour plus d'informations, visitez le site du Parc naturel régional des Grands Causses : http://www.parc-grands-causses.fr

Informations tirées du guide de découverte "Le plateau du Guilhaumard".
Conception et réalisation : DIXIT - Millau; Photos : P.N.R des Grands Causses - Yves Mignotte

La vallée de la Sorgues

^ Haut ^




--> Dans le département


Les cités templières et hospitalières




Roquefort




Abbaye de Sylvanès




Millau




Les gorges du Tarn et de la Dourbie




Le Lévézou




Rodez




Villefranche du Rouergue

^ Haut ^